La véloroute de la vallée de la Somme

La véloroute ou chemin du halage entre Amiens et Corbie
La véloroute ou chemin du halage entre Amiens et Corbie

La Véloroute 

La Véloroute de la vallée de la Somme est une piste cyclable qui longe le fleuve la Somme. Elle va de Péronne à Saint-Valery-sur-Somme. Des travaux continuent vers  Ham pour au final la relier à L’Eurovéloroute 3 qui reliera Trondheim en Norvège à Saint-Jacques de Compostelle

Plan de la veloroute

Partie 1 Amiens-Corbie

Le Début de l’aventure se situe à Amiens. Pas question de vous faire une visite d’Amiens se serait trop long et mériterait un article complet. Je peux juste vous dire que j’ai démarré du Parc Saint Pierre, situé à côté du quartier St Leu et avec en vue, la magnifique cathédrale et la tour tout en béton de Perret.

Départ AmiensPneus Gonflés à bloc, selle vissée, c’est parti pour la découverte de la Véloroute direction Corbie.

La route est très agréable, elle longe la Somme. On y croise de nombreux promeneurs, joggers, des kayakistes qui vous font signes. Après environ 2km, vous pouvez déjà faire une première halte pour découvrir les expositions en pleine nature, cela ne vous prendra qu’une petite demi-heure mais ça vaut le coup. Mais continuons … Si on longe la Somme, on longe également les Hortillonnages D’Amiens; ils sont composés d’espaces verts, de jardins, de canaux qui tissent une toile d’araignée dans le paysage amiénois.

Un vrai régal pour les yeux, si vous avez du temps n’hésitez pas à les visiter en bateau électrique ou en canoë. Avec de la chance vous pouvez croiser, le bateau-mouche « Le Picardie », une référence touristique pour qui veut manger et profiter de la Somme.

Après le pont et le passage du restaurant le Pré Porus, j’aborde une partie plus calme et moins fréquentée par les touristes. Mais elle reste une partie intéressante par ses habitations et ses jardins. On peut y voir également des cultures maraîchères. Les producteurs y prennent soin de leurs produits et vous pouvez les rencontrer et acheter leurs délicieux légumes ou leurs magnifiques fleurs sur le marché sur l’eau à Amiens et ce chaque Samedi. J’ai à peine 3 kilomètres dans les jambes et pourtant, je suis dejà charmé par la vue des paysages qu’abritent la Somme.

Camon et ses étangs

J’arrive à Camon, l’une des villes étapes, vous pouvez y faire le tour des étangs, vous pouvez également y pique-niquer et profiter du kiosque et des jeux pour enfants. La véloroute longe les étangs de Camon, elle est sécurisée, ce qui est rare, je la reprends juste avant un pont ferroviaire. 

Direction Lamotte-Brebière

Après Camon, je passe des cités ouvrières et les jardins ouvriers qui l’accompagnent. Je suis la voie ferrée qui jouxte Longueau où se présente une partie plus sauvage dès que l’on passe sous le Viaduc Jules-Vernes. Après cela, je file droit dans la nature au fil de l’eau. La balade devient vraiment très agréable. Après un vieux pont ferroviaire, si l’on regarde bien sur le coté, on tombe sur les panneaux qui vous indiquent le marais de Glisy. Il y a la possibilité d’y faire le tour en toute quiétude. A l’entrée,  des tables  sont disposées pour se poser et ainsi que des points d’observations pour admirer les oiseaux sans les déranger.

La Melba

Après cette petite pause, je reprends la véloroute pour arriver à quelques centaines de mètres plus loin à l’écluse et sa maison éclusière « la Melba ». C’est un endroit atypique, où l’on peut s’y restaurer avec des produits locaux ou se rafraichir avec une boisson. La Melba est idéale pour les enfants avec ses activités, il y a des jeux et des Tipis pour jouer aux cowboys et aux indiens. La Melba organise régulièrement des évènements comme des concerts pendant la période estivale.

Et si on continuait … La suite du parcours nous offre des vues différentes de la vallée de la Somme. J’y côtoie également la faune et la flore qui est d’une grande richesse.

Si le paysage m’offre des choses magnifiques, il arrive également que l’on tombe sur une usine comme celle de Roquette située près de Daours et Blangy-Tronville. La vallée de la Somme est propice à toutes sortes de navigations fluviales et l’on peut s’en apercevoir tout au long de la route. Outre les canoës, les bateaux électriques, les barques de pêcheurs, on y croise aussi des barges transportant des produits industriels mais aussi des péniches, qui font office de maisons d’hôtes comme celle « des charmes ».

Une étape à Fouilloy

les etangs de FouilloyJ’arrive maintenant à Fouilloy; après une dizaine de kms, il est temps de faire une petite halte aux étangs de Fouilloy. C’est un endroit sympa pour s’y promener le dimanche en famille et pour se détendre. Si vous avez l’occasion, la mairie de Fouilloy et de Corbie s’associent le 14 juillet pour offrir un magnifique feu d’artifices aux dessus des étangs. Les lumières des fusées et l’effet miroir que peut procurer l’étang offrent un spectacle incroyable.

 

Arrivée à Corbie

L’entrée de Corbie se fait par un pont. Je prends le rond point et je file droit vers le square où trône également la belle mairie de Corbie. Cette petite ville abrite également l’abbatiale, on peut la visiter et l’été à partir du mois de juillet, on peut monter au sommet pour découvrir un très beau panoramique de la ville et de la vallée de la Somme (photos prochainement).

Il y a également une grande place, son office du tourisme, un musée, mais Corbie est une ville de cultures et le théâtre des docks offre régulièrement une programmation alléchante avec des concerts et des pièces de théâtre .

Mi-juin vous avez également la fête dans la rue, un évènement qui regroupe de nombreux artistes de rues, qui viennent des quatre coins de la France. C’est un spectacle très intéressant et à voir absolument. Pour les hébergements, vous avez le camping municipal, il est situé juste à coté de la véloroute, vous pouvez souvent y voir des bateaux accostés.

Corbie était l’étape finale, du moins pour cette partie. La véloroute a encore beaucoup à offrir, alors je reprends mon vélo et mon appareil photo pour vous préparer la suite … à très bientôt ….

sur la route

 

 

Marché de Noel de la ville d’Arras

marché de noel et ses manèges à Arras
marché de noel et ses manèges à Arras

Le marché de Noël féerique du Pas-De-Calais.

J’ai déjà fait quelques marchés de Noël : Amiens, Reims, Lille, mais le plus beau reste Arras. Chaque année, cet évènement attire des milliers de visiteurs. Ouvert du 24 Novembre au 30 Décembre 2017. Il s’étend sur la grande place d’Arras, ce qui lui donne un magnifique écrin.  Il est ouvert tous les jours sauf le 25 décembre. Vous pouvez compter sur une centaine d’exposants. Pour ceux qui se posent la question, le marché est sécurisé, on ne peut rentrer sans être fouillé.

marché de noël d'Arras
marché de noël d’Arras

Pourquoi est-il aussi magique ?

Les marchés de noël fleurissent partout en France, même dans les petits villages, mais le marché d’Arras a vraiment quelque chose de particulier. La ville d’Arras a su créer un équilibre entre la magie de noël pour les enfants et faire ses achats pour les plus grands. On y trouve une vraie ambiance familiale.

Les exposants
Les exposants

Les exposants sont en majorité régionaux mais beaucoup viennent des quatre coins de la France et plus encore, puisque l’on retrouve les fidèles canadiens et leurs produits à base de sirop d’érable.

Un petit chocolat chaud

Dès l’entrée vous êtes accueilli par les parfums qui émanent des chalets des exposants, le vin chaud, la tartiflette, les plats d’hiver, les plats régionaux. Tous viennent stimuler votre odorat.

Le mot « marché » est le mieux exposé à Arras, car il ressemble vraiment à ces marchés sur les petites places de ville et dans lesquelles on aime flâner, si ce n’est qu’il est consacré uniquement à l’esprit de Noël.

Pour la famille

Les manèges d'Arras
Les manèges d’Arras

Toute la famille peut y trouver son compte. Les petits peuvent se défouler dans les manèges, faire de la luge. Les adolescents peuvent tester la patinoire et tout le monde peut profiter de la grande roue et admirer la magnifique place d’Arras. Vous trouverez de nombreux chalets ou vous pouvez vous restaurer. J’en ai moi-même profité pour déguster un chocolat et une gaufre faite maison.

Arras et son Beffroi

A Noel Arras ne se résume pas qu’à son marché, vous pouvez également découvrir toutes les illuminations de la ville mais surtout son grand sapin sur la petite place juste en face du Beffroi. Et le petit plus, si vous n’avez pas le vertige, grimpez en haut du beffroi, quand la nuit est tombée. Vous aurez le droit à une vue incroyable de la ville illuminée.

Arras, son beffroi et son sapin
Arras, son beffroi et son sapin

Les grandes marées de novembre à Wimereux.

digue de Wimereux
digue de Wimereux

Les grandes marées

Le premier week end de novembre avait lieu les grandes marées. Il s’agit d’un épiphénomène ou le coefficient des marées est au plus haut. On peut alors assister à une mère agitée et de superbes vagues qui viennent disparaitre en poussière d’étoiles sur nos côtes.

Commune de Wimereux
Commune de Wimereux

Wimereux

J’ai choisi d’aller photographier les grandes marées à Wimereux, une commune située dans le Pas-de-Calais à quelques kilomètres de Boulogne-sur-Mer.

Cette station balnéaire est assez pittoresque, ses maisons y sont colorées et assez originales. On retrouve parfois le charme de l’architecture des maisons de Mers-les-Bains en Picardie. On peut y apercevoir Boulogne et le va et vient de ses énormes bateaux.

Les Grandes marées

Les grandes marées restent un spectacle très impressionnant à voir, mais ça n’est pas non plus un phénomène sans danger.

Si vous voulez assister ou photographier ces énormes vagues, il est important d’être bien équipé pour la pluie et de faire attention à votre matériel. Avant de se rapprocher et de photographier les vagues, il est important de les observer. D’une part pour admirer leur puissance, mais aussi pour connaitre leur portée maximum. Il n’est pas question de se rapprocher et de se faire happer par une vague, vous auriez peu de chance de vous en sortir. Dans la photo, il est toujours important d’observer son sujet avant de se lancer. Il faut rester sur ses gardes et décrocher régulièrement votre oeil de l’objectif pour guetter un éventuel danger.

Les grandes marées de Wimereux
Les grandes marées à Wimereux

D’ordinaire une station balnéaire aussi bétonnée reste moins photogénique pour ceux qui aiment comme moi, un côté plus naturelle; mais lorsque les vagues viennent s’écraser sur la côte bitumée, La violence de leur rencontre, provoque des vagues très impressionnantes.

vagues qui s'écrasent sur les marches de Wimereux
vagues qui s’écrasent sur les marches de Wimereux

Si vous voulez assister aux prochaines grandes marées, consulter régulièrement la météo ou aller directement sur le site des marées.

Vincent VASSEUR

La coupole d’Helfaut dans l’antre de la seconde guerre

La coupole à St Omer
dome de la coupole à St Omer

La coupole

Vue depuis le parking de la coupole à St Omer
Vue depuis le parking de la coupole à St Omer

Aujourd’hui, visite de la coupole d’Helfaut, situé à 7km de St-Omer. Il s’agit d’un ancien bunker occupé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale, il abrite à présent un musée dédié à la seconde guerre, mais aussi un planétarium.

La coupole est facile d’accès par la D210, les tarifs sont de 10 € les places adultes pour le centre d’histoire et 7,50€ pour le planétarium.

Entrée de la coupole à St Omer
Entrée de la coupole à St Omer

Le planétarium :

J’ai commencé par le planétarium. Avec ses films en 3D, ce cinéma moderne est tout simplement, l’un des meilleurs d’Europe. Vous avez plusieurs séances avec des films différents comme Polaris, l’espace au quotidien, les monstres du ciel pour revivre quelques instants avec les dinosaures ou encore demain l’espace qui vous fera rêver des futurs voyages dans l’espace.

Le voyage commence par vous assoir dans des fauteuils confortables et inclinés, qui vous mettent dans la position d’un vol de fusée au décollage. Lunettes 3D sur le nez, vous etes introduit dans l’espace par un animateur qui connait son sujet. La planète bleue et là devant vos yeux. Avec la 3D, on a l’impression que l’on peut la toucher. Vous êtes guidé à travers le système solaire pour découvrir les planètes. C’est un émerveillement, vous en prenez plein les yeux. Ensuite, j’ai pu voir le film les ailes d’un rêve qui retrace l’histoire de l’aviation et encore une fois la magie opère.

Le musée

L'entrée du musée
L’entrée du musée

La viste commence par le long tunnel qui est en fait une ancienne voie ferrée. On y retrace l’histoire de la seconde guerre comme l’évolution des chars, des avions ou encore des découvertes faites pendant cette période. Un hommage est rendu également au peuple juif, à la Shoah avec des plaques commémoratives dans une galerie.

galerie sous la coupole

La visite du tunnel se fait en un peu plus d’une demi heure, 1h si vous lisez tous les panneaux.

On peut voir des galeries creusées dans la craie, c’est d’ailleurs l’une d’elles qui vous emmène jusqu’à un ascenseur. Il est temps de monter vers la coupole. En quelques secondes vous arrivez directement dans le musée. Vous etes accueilli par des hôtesses qui vous indiquent où se situe et à quelle heure démarre les projections sur l’histoire de la coupole.

Le missile V2
Le missile V2

Dès votre entrée, vous pouvez apercevoir l’impressionnant missile V2 conçu par les allemands et produit en 1943. Au sommet de la coupole, vous êtes plongé dans l’ambiance de cette guerre de technologies et de destructions.

J’ai commencé par la projection d’un film. Il retraçait le fil de la construction des missiles V1 et V2. On découvre amèrement la cruauté subie par les déportés juifs dans les usines de production des missiles. Le documentaire montre aussi le destin des ingénieurs qui ont conçu ces fusées et notamment de Wernher Von Braun, qui fut ensuite enrôlé par les états-unis. Il fut naturalisé américain en 1955 et participa à la conquête de l’espace avec le projet Saturn V avec la NASA.

missile exposé dans le musée
missile exposé dans le musée

Après le film, je me dirige vers la partie du musée où sont exposés les différents missiles utilisés pendant la seconde guerre mondiale. Rien qu’en voyant la taille de ces engins, on peut très vite comprendre les immenses dégats qu’ils pouvaient provoquer et la terreur qu’ils pouvaient susciter.

La seconde partie retrace l’évolution des missiles jusqu’à l’exploitation de la technologie pour construire les fusées qui nous permettront de poser un pied sur la lune.

du missile à la fusée
du missile à la fusée

En troisième partie, un hommage appuyé retrace la déportation et le massacre des juifs pendant la seconde guerre.

hommage aux juifs déportés
hommage aux juifs déportés

C’est une partie qui nous remplit d’émotions et de frissons.

Pour terminer la visite, le musée rassemble différents objets, armes ou documents ayant un lien avec la résistance.

la citroen traction de la resistance
la citroen traction de la resistance
En conclusion

En venant à la coupole, vous avez trois choix à faire :

  1. partir dans l’espace et être émerveillé par la beauté de notre système solaire,
  2.  parcourir l’histoire de la seconde guerre mondiale dans un lieu symbolique et chargé d’émotions
  3.  ou simplement faire les deux

Les Jardins de Valloires

Les jardins
Vue sur les jardins et le monastère des jardins de Valloires

Aujourd’hui, visite des jardins de Valloires.

Les jardins de Valloires se situent dans le village d’Argoules dans la Somme en Picardie ou Haut De France.
Les jardins : créés en 1987 par Gilles Clément et Jean-Louis Cousin offrent une variété exceptionnelle de fleurs et d’arbres provenant du monde entier.

allée des cerisiers
Les cerisiers du japon

Une visite guidée vous est proposée mais vous pouvez également vous promener librement.
Le parcours est balisé et un guide vous est remis lors de votre accueil. Comptez environ deux heures pour flâner à travers ses allées. vous avez la possibilité de visiter les jardins, l’abbaye ou les deux.

Vous êtes prêt ? On va voyager …

Dès votre entrée, vous pouvez saisir que des oeuvres d’arts y sont présentées et viennent se marier aux différents jardins. Une exposition de photos, disposée le long du parcours, vous donne la possibilité de voir les jardins par toutes les saisons. Celles-ci vous donneront forcément envie de revenir à différents moments de l’année pour le voir de vos propres yeux.

Un oasis de parfums et de verdure

Un petit chemin vous amène sur « la vue » : Un panoramique qui vous ouvre la voie sur les jardins français, les jardins anglais et les jardins de marais avec en fond la magnifique abbaye.

Le voyage peut maintenant commencer … Les jardins sont composés d’iles, qui regroupent des variétés de plantes, de fleurs et d’arbres, mais aussi des espaces ludiques autour de sculptures de pierre et de coins bucoliques. Pendant votre promenade, vous pouvez aussi admirer les délices gourmands du potager, sentir les parfums de la roseraie. N’oubliez pas de faire un détour  par la prairie faire connaissance de la faune locale. Vous serez également attiré par les senteurs de miel qui se dégage des ruches.

les ruches du jardin
Les ruches

Mais la découverte, l’éducation et la nature reste très présent, c’est ainsi que les jardins des cinq sens vous permettront de voir des feuilles aux structures différentes. vous vous laisserez aller à toucher les écorces rugueuses et de constater la douceur de certaines feuilles. Le parfum des fleurs pourra s’imprégner dans vos mémoires.

fleurs
les fleurs

La mise en scène est étonnante, les matières différentes, Les chemins serpentant les jardins vous emmènent vers de nouvelles découvertes, de nouveaux pays.

Les parfums vous enivrent et les couleurs vous émerveillent.
Les jardins de Valloires sont une pause de douceur où tous vos sens sont mis à contribution.

Découvrez, profitez et partagez …

L’association vous permet de vous restaurer, mais aussi d’acheter certaines plantes et fleurs vues dans les jardins, tout comme des produits régionaux.

Et bonus : Les jardins de Valloires sont à un quart d’heures des premières plages de la baie de somme.
cours d'eau
Le jardin des marais

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Petits Pays.

Je suis Vincent Vasseur et je vous présente Le site Petits pays.

Petits pays c’est quoi ?

Petits pays réunit : la photographie … la route, les chemins, les sentiers … en voiture, à vélo ou train … la découverte ou la re-découverte d’endroits beaux, insolites … les rencontres … et vous invite à profiter des pays ou l’on se sent chez soi

 

Scroll to top